Comme au sein d'une SAS ou d'une SASU, l’apport minimal pour créer une SARL ou une EURL est de 1 euro. Cependant, chaque associé est libre d’effectuer l’apport qu’il souhaite. De plus, ils ne sont pas tous obligés d’apporter la même somme. 

Les apports effectués vont donc constituer le capital social de la SAS/SARL. Or, celui-ci est souvent pris en référence par vos partenaires pour juger de vos garanties financières. En effet, la responsabilité des associés étant limitées à leurs apports respectifs, vos garanties financières se limitent à votre capital social. Or, si celui-ci est faible, votre environnement ne vous jugera pas crédible. Il vous sera plus difficile d’obtenir un prêt, de négocier des délais de paiements avec vos partenaires, vos fournisseurs, etc. De même, votre “marque employeur” peut être affectée du fait que vos recrues potentielles estiment que vous n’avez pas la sécurité financière nécessaire pour assumer le paiement des salaires. En fait, un capital faible compliquera l’intégralité de vos relations professionnelles. 

Ainsi, bien que l’apport minimal en société soit de 1 euro, nous vous conseillons d’opter pour un capital plus élevé, qui sera fonction de votre secteur d’activité, de vos ambitions, et de la crédibilité que vous souhaitez donner à votre entreprise ! La majorité de nos clients optent ainsi pour un capital de 500€.

Avez-vous trouvé votre réponse?