Le statut d'auto-entrepreneur est efficace au commencement d'une petite activité, mais ce statut comporte ses limites en cas de développement; Il apparaît alors préférable de passer en société unipersonnelle de type EURL/SASU.  

Vous devez impérativement déclarer la cessation de votre activité en EI/AE avant de créer la nouvelle société si celle-ci va vous amener à être au RSI (gérant majoritaire de SARL/EURL) : le cumul est en effet interdit.

Vous n’avez pas à déclarer la cessation de votre activité (mais vous pouvez le faire) si la création de votre nouvelle société ne vous amènera pas à être au RSI (dirigeant de SAS/SASU, gérant égalitaire ou minoritaire de EURL).

Attention, si vous cumulez l’activité de gérant de société et celle d’auto-entrepreneur, veillez à ne pas porter concurrence à votre société dans le cadre de votre auto-entreprise, et encore moins à utiliser les biens ou le crédit de la société au profit de votre auto-entreprise : vous tomberiez alors dans l’Abus de Bien Social !

Si vous devez, ou choisissez de déclarer la cessation de votre activité d’auto-entrepreneur afin de créer votre société, vous n’avez pas à respecter un quelconque délai de carence, et ce, que votre société ait ou non vocation à exercer une activité différente de la précédente.

Attention toutefois au projet de loi de finances de 2018 : en effet, Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a confirmé qu'un doublement des plafonds de chiffre d'affaires de la micro-entreprise serait bien intégrée au projet de loi de finances 2018.  
Pour en savoir plus, nous vous invitons à lire notre guide.

Avez-vous trouvé votre réponse?