Au cours de la vie de la société, il est pris différentes décisions qui se matérialisent par des procès-verbaux d'assemblée générale. Les assemblées générales peuvent être ordinaires lorsqu’elles décident, par exemple, la fixation du montant de la rémunération du dirigeant, et, dans ce cas, les statuts ne sont pas modifiés.

Elles peuvent aussi être extraordinaires ou mixtes lorsqu’il s’agit, par exemple, de modifier l’objet social ou d’augmenter le capital. Dans ce cas, elles entrainent la modification des statuts.

Par ailleurs, les approbations des comptes annuels prennent également la forme d'un procès-verbal d'assemblée générale.

Chacune de ces décisions est à archiver et conserver dans un registre, appelé le registre des assemblées générales : il est obligatoire pour les SAS, SASU, EURL, SARL, SA et SC (SCM, SCI…). On y couche et paraphe toutes les décisions citées précédemment.

Le registre des mouvements de titres est, lui, obligatoire dans les SAS et dans les SA. Il s'agit d'y répertorier l'ensemble des cessions d'actions intervenues dans la société. Ce registre doit être coté et paraphé. Il conviendra donc d'anticiper de façon à en faire l’acquisition en amont de la première cession d'actions qui interviendra dans la société.

Enfin, les Registres dits Inventaire et Journal sont conseillés mais non obligatoires pour toutes les sociétés commerciales.

Avez-vous trouvé votre réponse?